Financer sa reconversion avec le TRANSCO

Vous envisagez une reconversion et chercher comment la financer ?

Découvrez le dispositif Transco (transitions collectives) pour financer votre reconversion professionnelle :

C’est quoi ?

Ce dispositif a été mis en place le 15 janvier 2021 dans le cadre du plan « France Relance ». Son objectif est double : il va permettre aux entreprises d’anticiper les mutations économiques dans leur secteur. Tandis que pour les salariés (dont l’emploi est fragilisé), ils vont pouvoir bénéficier d’un accompagnement vers la reconversion de manière sereine et préparée.

Pendant cette transition collective, les salariés bénéficient d’une formation au métier de leur choix et d’une rémunération. À la fin de leur formation (d’une durée maximum de 24 mois ou 2 400 heures), ils peuvent soit rester dans leur entreprise ou bien se tourner vers une entreprise en corrélation avec leur reconversion.

Qui peut bénéficier de ce dispositif ?

À l’initiative des entreprises, le dispositif s’adresse aux salariés dont l’emploi est menacé pour bénéficier d’une formation certifiante ou d’une validation des acquis (VAE) afin de s’orienter vers un métier porteur en évitant une période de chômage.

Comment bénéficier de ce dispositif ?

Afin de bénéficier de ce financement, les candidats doivent :  

  • Être salarié en CDI, CDD ou en intérim,
  • Avoir travaillé au moins 2 ans dont 1 an au sein d’une même entreprise
  • Occuper un emploi fragilisé
  • Obtenir une autorisation d’absence de la part de leur employeur : congés de transition professionnelle
  • Réaliser un positionnement afin d’identifier ses acquis pour adapter la durée de la formation

Quelle est la prise en charge ?

En fonction du nombre de salariés dans l’entreprise, l’État prend en charge la rémunération et le financement total ou partiel du projet de reconversion (pour une durée maximale de 24 mois) :

  • 100% de prise en charge par l’État pour les entreprises de moins de 300 salariés
  • 75% de prise en charge par l’État pour les entreprises entre 300 et 1000 salariés
  • 40% de prise en charge par l’État pour les entreprises de plus de 1000 salariés

Comment formuler sa demande ?

Premièrement, l’entreprise doit lister les métiers identifiés comme fragilisés dans un accord de type GEPP (gestion des emplois et parcours professionnels). Pour mettre en place l’accord, l’entreprise peut bénéficier de l’aide de son OPCO ou de prestations co-financées par l’État.

Ensuite, l’accord signé est transmis à votre Direccte (direction régionale des entreprises, de la consommation, du travail et de l’emploi). Enfin, vous devez déposer un dossier à l’association Transition pro de votre région.

Il existe plusieurs dispositifs de financement, nous vous invitons à lire nos articles sur le FNE-Formation et le CPF de transition pro.

Pour plus de renseignements, contactez Alexandre : 03 64 21 83 83